Mon port d’attache. Ma station de rechargement. Mon lieu de respiration… Après de nombreuses années parisiennes, je me suis enfuie. Provoqué par ma prise de conscience de l’urgence climatique, mais aussi par l’oppression du rythme et de la pollution, le changement fut radical. J’ai troqué un petit espace parisien sans jardin et entouré de 3 millions de citadins, contre un aussi petit espace, mais bordé d’hectares de verdure, d’étiers et étangs, d’oiseaux, bref de nature… et quelques rares vaches et chevaux. Je me suis posée dans le marais breton vendéen. Ses paysages d’eaux et de prairies offrent un horizon apaisant. Les levers et les couchers de soleil sont un spectacle chaque jour inédit et tous les jours époustouflants.

Les photos de cette galerie sont réalisées avec un smartphone et parfois retouchées avec l’application Whitagram.